Deux mois après son ultimatum aux opérateurs de téléphonie mobile pour se conformer aux exigences des consommateurs, la ministre de l’Econonie numérique et de la communication (Menc), Rafiatou Monrou est revenue à la charge ce 12 avril 2017. Elle a échangé une nouvelle fois avec eux pour les amener à prendre en compte les attentes des consommateurs.

Après la séance du 10 février, les opérateurs Gsm devraient améliorer la qualité de leurs services. Force est de constater que le niveau de satisfaction n’est pas encore atteint. “Moi je ne suis pas encore satisfaite sur la qualité de service”, a martelé Rafiatou Monrou.

La discussion a aussi tourné sur les plaintes concernant la disparition des unités de communication des abonnés. Sur ce point, la ministre a souhaité qu’un détail correct soit fait sur les offres que les réseaux proposent à leurs clients.

Les représentants des structures Gsm présents ont manifesté leur adhésion à se conformer à la prescription de la ministre. “On ne peut qu'adhérer à expliquer les offres”, estime Ahmed Elattat, Directeur général de Moov . “On est toujours pour la transparence, rien que la transparence et encore que de la transparence”, a-t-il assuré.

L’autorité a entamé une opération de vérification de conformité auprès des opérateurs Gsm. Elle prévient que les sanctions s’appliqueront aux indélicats. “Nous devons nous attendre aux sanctions”, a averti Rafiatou Monrou.

Suivre ici le point que Rafiatou Monrou a fait à l'issue de sa rencontre et publié sur sa page

Adonis Bohoun (@abohoun)

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

INFOS

  • Société
  • Politique
  • Economie
  • Sport
  • Culture
  • Santé
  • Environnement
  • Tech