01 Sep

Le ministre des Sports a présenté, lundi 31 août 2020, aux opérateurs économiques le projet de professionnalisation du secteur. Ceci se fera à travers la création de sociétés anonymes.

Le sport ne sera plus l’affaire des associations seulement selon le modèle choisi par le gouvernement. Les nouveaux acteurs qui vont monter sur le terrain sont les entreprises. Celles-ci sont invitées à créer des sociétés sportives. Ces dernières à leur tour signeront des conventions avec les associations sportives reconnues pour opérer la partie professionnelle desdites associations. Finie donc par exemple la gestion directe des clubs de foot par des associations. Les entreprises auront aussi la charge de financer la partie amateur, les catégories d’âge, le sport féminin, etc.

Le ministre Oswald Homeky a vanté les avantages espérés de ce nouveau modèle du développement du sport béninois :

“L’entreprise pourra construire et développer un projet sportif avec un budget y afférent. Joueurs et encadreurs techniques recevront régulièrement leurs salaires. Ce qui va conduire les clubs à se professionnaliser. Il y aura une forte animation des ligues professionnelles, des championnats amateurs et du sport féminin. Ainsi, les entreprises pourront avoir une meilleure visibilité.”

En clair, il s’agit de créer les conditions de développement d’un business des sports au Bénin.

 

A lire également

Commentaires

LAISSEZ UN COMMENTAIRE