21 Mai

 

La commission électorale nationale autonome (CENA) a proclamé ce 21 mai 2020 les résultats définitifs des élections communales du 17 mai. Sur les 5 partis politiques en lice seuls 3 sont déclarés éligibles à la répartition des sièges.

Les résultats proclamés interviennent trois (3) jours après le scrutin et trois (3) jours avant la date annoncée dans le calendrier électoral.

Sur les 5 190 235 de personnes inscrites, 2 550 385 ont voté soit un taux de participation de 49,14% pour 62 059 bulletins nuls. Le suffrage exprimé est donc de 2 488 326 voix.

 

PRD et UDBN recalés 

Le code électoral (loi n°2019-43 du 15 novembre 2019) dispose que :

“seules les listes ayant recueilli au moins 10% des suffrages valablement exprimés au plan national sont éligibles à l’attribution des sièges”.

Une condition que le PRD et l’UDBN n’ont pu réaliser. Ils totalisent respectivement 136 593 voix, soit un taux de 5,49% (PRD) et 54 066 voix, soit un taux 2,17 % (UDBN). Ces deux partis sont donc inéligibles à la répartition des sièges.

Lire aussi : Communales 2020 : comprendre le partage des sièges en 5 points

 

UP, BR et FCBE gagnants

Les 1 815 sièges à pourvoir dans les 546 arrondissements seront répartis entre les trois autres partis.
Avec 994 602 voix, soit un taux de 39.97%, l’Union Progressiste (UP) décroche 820 sièges. Le Bloc républicain (BR), avec un suffrage de 930 247 voix, soit un taux de 37,38% obtient 735 sièges. Le parti des Forces cauris pour un Bénin Émergent (FCBE), obtient 260 sièges pour un suffrage de 372 818 voix, soit un taux 14,98%.

Les partis politiques peuvent adresser à la cour suprême leur contestation dans le délai accordé pour le faire.

Tous les articles sur les communales 2020

 

A lire également

Commentaires

LAISSEZ UN COMMENTAIRE