07 Sep
De nouvelles instructions relatives à l’évaluation des apprentissages scolaires ont été rendues publiques ce 2 septembre 2020 à travers une note circulaire. Face à la presse ce 4 septembre, le ministre des enseignements maternel et primaire, Salimane Karimou a apporté des clarifications.

Cette note recommande d’une part, le passage systématique en classe supérieure des apprenants du CI, CE1 et CM1 dont la régularité a été avérée aux cours. D’autre part, “d’activer la maîtrise minimale dans deux évaluations sommatives sur trois des apprenants du CP et CE2 susceptibles d’être promus”.

Le constat fait état du relâchement observé depuis 2016 au niveau des écoles. Face aux sanctions infligées aux enseignants après les mauvais résultats, ces derniers ont adopté une autre stratégie. Celle de la sélection des meilleurs apprenants afin de baisser le taux de redoublement. Cette note qui vise à faire de l’école pour tous un droit s’inscrit dans la vision du gouvernement d’améliorer la qualité de l’éducation.

Face aux critiques suscitées par cette note, Salimane Karimou a rassuré sur le rôle de l’Etat qu’est de veiller à l’égalité pour tous dans l’éducation.

“Les dispositions qui sont prises aujourd’hui ne sont pas de nature à encourager ou à cultiver la médiocrité au niveau de nos écoles . L’école doit combattre à tout prix la médiocrité par la la culture de l’excellence. Mais, tout en sauvegardant l’égalité des chances pour tous”, a-t-il déclaré

 

A lire également

LAISSEZ UN COMMENTAIRE