10 Sep

Les personnes affectées par le projet de construction de logements sociaux à Ouèdo dans la commune d’Abomey-Calavi ont commencé à être indemnisées. Une première vague de personnes a reçu des chèques ce mercredi 9 septembre 2020 en présence du maire de la ville et du préfet de l’Atlantique. La cérémonie a été conduite par Victorien Kougblénou, président de la commission d’expropriation et d’indemnisation. 

 

Pour les personnes affectées par le projet et qui reçoivent leurs chèques, c’est l’aboutissement d’un long processus. C’est aussi un soulagement pour les autorités politico-administratives de la ville. Elles ont profité de l’occasion pour remercier le Chef de l’Etat pour son implication dans l’aboutissement de la démarche. “Cette cérémonie, pour moi, est la preuve de ce que, mieux que par le passé, les droits du citoyen au Bénin sont reconnus et garantis. Ce qui se fait, c’est pour l’intérêt général et, en définitive, vous verrez que c’est pour vous”, a déclaré Jean-Claude Codjia, préfet de l’Atlantique. 

Pour le maire Angelo Ahouandjinou, c’est un projet qui “améliorera certainement le potentiel économique de la zone”. Il a insisté pour que chaque habitant de la commune s’implique pour une bonne réussite de cette initiative dont bénéficie Abomey-Calavi. De son côté, Didier Akodé, porte-parole des personnes affectées par le projet, salue la détermination du chef de l’Etat, qui a, selon lui, permis d’en arriver là. “J’étais dans un repos sanitaire quand l’Etat m’a appelé… j’ai été appelé pour recevoir ce chèque (…) Je voudrais à cet effet remercier le chef de l’Etat, son excellence, Patrice Talon”, a-t-il témoigné.

Au total, 1170 personnes ont été expropriées pour cause d’utilité publique dans le cadre du projet de construction de logements sociaux à Ouèdo. Elles vont être dédommagées mais aussi bénéficier d’autres mesures d’accompagnement dans le cadre de l’exécution de ce projet.

A lire également

LAISSEZ UN COMMENTAIRE