04 Mai

A moins de deux semaines de la tenue des élections communales du 17 mai prochain, la Commission électorale nationale autonome (Cena) s’apprête. Depuis la fin de la semaine écoulée, elle a entamé le colisage du matériel qui va servir aux opérations de vote le jour du scrutin.

C’est dans le hall des sports du stade Mathieu Kérékou que la Cena a installé le quartier général de ces équipes opérationnelles. Les agents déployés sur ce terrain doivent constituer 15.000 kits composés de divers objets et instruments. “Le colisage n’est rien d’autre que les petits paquets qu’on fabrique soit pour le poste de vote, soit pour la coordination d’arrondissement”, a expliqué Ruffin Godjo, le directeur des affaires juridiques, administratives et de la logistique de la Cena. 

Pour l’heure, les agents se concentrent sur la constitution des paquets pour les postes de vote. “Pour l’instant, c’est les kits de postes de vote que nous sommes en train de faire. Le kit de poste de vote n’est rien d’autre que ce petit sachet qui comporte l’ensemble du matériel qu’il faut pour faire tourner de manière efficace un poste de vote”, a ajouté Ruffin Godjo. Dans chacun des kits, on retrouve l’encre indélébile, l’encre à tampon, l’ancreur, de la craie blanche, une ficelle, des stylos à bille, du coton, du dissolvant, du scotch, des cartouches de pile, une lampe électrique, de la colle et un cachet de vote. 

Dans le contexte actuel de pandémie de Covid-19, un nouvel élément a été ajouté au kit. Il s’agit du gel hydroalcoolique. L’ajout du gel hydroalcoolique est apparu nécessaire pour réduire les risques éventuels de contamination au coronavirus durant le vote. En effet, pour chaque poste de vote, il existe un unique cachet de vote que tous les électeurs utilisent pour voter. Chaque électeur devra se désinfecter les mains avant toute opération. 

A lire également

LAISSEZ UN COMMENTAIRE