06 Oct
Le président de la République a reçu ce mardi 6 octobre 2020, le premier rapport annuel de la Commission béninoise des Droits de l’Homme (CBDH). Le document fait état de violations des droits des citoyens mais aussi de progrès à l’actif du gouvernement.

Dans la synthèse du document présenté au chef de l’Etat, le président de la Commission, Isidore Clément Capo-Chichi, a évoqué successivement les violations de droits des citoyens et les progrès réalisés par le gouvernement. D’abord, les violations :

“Dans le rapport annuel sur l’état des droits de l’Homme au Bénin et qui doit être perçu comme un outil d’aide à la démocratie, des violations des droits des citoyens ont été constatés par nous-mêmes.”

Ensuite un long développement sur les efforts du gouvernement :

“Des progrès significatifs réalisés par votre gouvernement pour la jouissance des droits ont été mis en exergue pour vous encourager à poursuivre les efforts en vue du respect, de la protection et de la réalisation de ces droits. Il s’agit des droits civils et politiques ; des droits économiques, sociaux, et culturels ; des droits catégoriels : vous avez beaucoup fait pour les femmes, les enfants, les personnes souffrant d’un handicap, les personnes âgées et aussi les détenus. Vous avez fait beaucoup d’efforts en ce qui concerne le droit au développement et le droit à la paix.”

Dans ce premier rapport annuel, la CBDH fait également des recommandations au gouvernement. Selon son président, la Commission veut désormais relever le défi de faire reconquérir au Bénin son statut lui permettant de prendre part mécanismes régionaux et internationaux de protection des Droits de l’Homme.

 

A lire également

LAISSEZ UN COMMENTAIRE