12 Juin

 

Le Covid-19 a imposé de nouvelles habitudes aux humains partout dans le monde. Parmi elles, le lavage des mains est devenu un réflexe à Cotonou, au Bénin. Alors que la saison des pluies rime souvent avec choléra dans notre pays, le respect des gestes barrières contre le Covid-19 pourrait contribuer à lutter contre le choléra.

Le vibrion cholérique responsable du choléra vit dans les selles. Dans les quartiers où, les populations défèquent encore à l’air libre, l’eau de ruissellement contamine les eaux de boissons et de culture. En pratique, le microbe du choléra infecte l’homme par la consommation d’eau non potable, par les mains sales et par la consommation des fruits et légumes contaminés.

Quelques heures suffisent alors si la prise en charge n’est pas rapide pour assister au décès de la victime. Tout commence par une diarrhée qui rappelle l’eau de riz. Une déshydratation
sévère s’en suit, puis une insuffisance rénale aiguë. Deux complications graves et mortelles.

Prévention

La règle d’or pour la prévention du choléra, reste le lavage des mains à l’eau et au savon, avant le repas et après les selles. Et c’est là que l’avènement du COVID-19 et les habitudes qu’il impose désormais aux hommes pourraient être une opportunité. Se laver les mains aussi régulièrement que possible prévient cette maladie diarrhéique même si ce n’est pas tout. Ne pas se donner la main est un excellent moyen pour éviter de se partager les microbes et celui du choléra en particulier.

 

 

Les médecins recommandent aussi par ces temps de pluie, de manger plutôt des repas cuits et réchauffés si ils ne sont pas servis juste après préparation. Par ailleurs, il est conseillé de se méfier en ce moment des aliments crus, des salades et des crèmes glacées d’origine douteuse. Le lait frais peut aussi être dangereux en période de pluie. il vaut mieux selon les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le chauffer avant consommation.

Pour les populations qui ne disposent pas d’eau potable,il existe en pharmacie des produits pour dépolluer l’eau. Par exemple trois gouttes d’eau de javel suffisent pour purifier un litre d’eau impropre à la consommation. Les fruits et légumes doivent être aussi lavés à l’eau de javel puis rincés abondamment à l’eau potable.

COVID-19 et Choléra sont toutes deux des maladies dangereuses , mieux vaut respecter aussi bien les mesures barrières que les règles élémentaires d’hygiène.

A lire également

LAISSEZ UN COMMENTAIRE