02 Juin

 

Fermés depuis le 30 mars, en riposte à la pandémie du coronavirus, les débits de boissons et les lieux de culte rouvrent leurs portes à partir de ce mardi 2 juin 2020. Ce jour marque le début d’un retour progressif à la normale dans les églises, mosquées et autres. Cependant, les fidèles doivent encore respecter des mesures prises pour freiner la propagation du virus conformément aux recommandations du gouvernement. 

Les responsables religieux sensibilisent et prennent des mesures

Au sein des confessions religieuses, on s’active pour éviter que la réouverture des lieux de culte rime avec la propagation du virus. Plusieurs confessions religieuses ont annoncé la mise en place de mesures dans ce sens. 

L’Union islamique du Bénin (Uib) a ainsi formulé des recommandations à l’endroit des fidèles musulmans. L’Uib recommande que l’entrée de chaque mosquée soit pourvue de dispositif de lavage des mains. Elle invite aussi les fidèles à observer la distanciation sociale (d’un mètre au moins). Le port de masque est obligatoire avant d’accéder à la mosquée et la durée du sermon de la prière du vendredi est limitée à 15 minutes maximum. 

Au sein de l’église catholique, c’est l’archevêque de Cotonou, Mgr. Roger Houngbédji qui a pris une note circulaire pour sensibiliser les curées, vicaires et agents pastoraux. Ces derniers sont invités à faire respecter la distanciation sociale, le port de masque obligatoire et l’installation des dispositifs de lavage des mains. Le geste liturgique de paix qui consiste aux fidèles à se serrer la main durant la messe demeure suspendue, a précisé le prélat.

L’Eglise du christianisme céleste (Ecc) a également pris des mesures en vue de la reprise des activités sur les différentes paroisses. Au sein de l’Ecc il a été décidé de suspendre l’exploitation des vestiaires habituellement utilisés pour se changer. Les activités des chorales sont limitées à l’animation des cultes sur leurs paroisses respectives et l’usage du bénitier et de l’eau bénite est suspendu. Les enfants, quant à eux, doivent rester à la maison. 

 

Quid des bars et buvettes ?

Alors que des responsables religieux annoncent des mesures pour limiter la propagation du virus dès la réouverture des lieux de culte, il n’existe pas de normes standardisées pour les débits de boissons. Ces lieux très fréquentés sont pourtant soumis aux mêmes exigences que les lieux de culte pour éviter la propagation de la Covid-19. En l’absence de faîtière et de coordination nationale, le respect des gestes barrières s’annonce plus compliqué dans ces lieux. 

A lire également

LAISSEZ UN COMMENTAIRE