La revue de presse sur Radio Bénin

   la revue de presse  
 

Revue de presse du 22 août 2019

 Issa Bah Seko

 

Le géant de l’Est a verrouillé ses frontières depuis la nuit du 20 Août dernier. C’est la principale information à retenir à la une des canards ce matin. Fraternité a fait le constat et confirme l’information. Fraternité nous informe que les usagers de l’axe Cotonou- Lagos en ont fait l’amer constat hier matin. Une longue file d’attente à la frontière Sémè-kraké, et la nouvelle s’est vite répandue rapporte le journal. Le Nigéria a donc fermé ses frontières. Faux rétorque le directeur du commerce, Jean Favi qui rectifie je cite « le Nigéria n’a pas fermé ses frontières. On parle de verrouillage ou interdiction stricte des produits de la contrebande tels que le riz, les véhicules d’occasion, et d’autres produits qui sont des produits interdits d’entrer au Nigéria » fin de citation. Face à la situation, fraternité précise que seuls le Bénin et le Niger sont concernés par le verrouillage du Nigéria. Pourquoi cela ? S’interroge le canard. En tout cas, fraternité retient qu’une quarantaine de produits réexportés à partir du Bénin ne pourront plus franchir la frontière Nigériane. Le journal la cloche fait remarquer que cette situation a déjà fait grimper le prix de l’essence qui passe de 325f à 500f. Le Béninois libéré savoir que même le richissime homme d’affaire

On quitte les frontières pour revenir à l’intérieur du pays pour parler de l’enseignement supérieur. Fraternité nous donne la liste des universités privées autorisées pour la rentrée 2019-2020. A ses pages 6 et 7 le journal a également publié la liste des Etablissements fermés. Au total 102 Etablissements supérieurs ont été fermés. Ne me demandez pas pourquoi. Retenez seulement que selon le Directeur des Etablissements privés d’enseignement supérieur Dodji Amouzouvi, lorsqu’un Etablissement n’a pas de bibliothèque, des infrastructures adéquates ou lorsque cet Etablissement présente une insuffisance de résultats aux divers examens, l’agrément lui est refusé ou retiré, a précisé le Directeur qui ajoute je cite « lorsque le promoteur d’un Etablissement privé d’enseignement supérieur a été une fois condamné pour corruption ou infractions connexes, l’Etat retire, dans ce cas son agrément » fin de citation

Rendons- nous à Gogounou pour parler politique avec les militants FCBE de cette commune qui entendent prendre part à la compétition des élections communales en 2020 avec ou sans FCBE. Le journal la cloche écrit que pour les militants FCBE de Gogounou, il n’est pas question de sacrifier l’avenir politique de leur commune au détriment des intrigues politiques. Les militants FCBE de Gogounou insistent pour que les responsables du parti se conforment aux exigences de la nouvelle loi électorale. Seulement, il semble que certaines langues s’y opposent à cause de leurs intérêts. Si tel sera le cas, les militants FCBE de Gogounou menacent d’aller aux communales avec ou sans le parti. C’est pour le développement de leur commune. A bon entendeur, salut !

0
0
0
s2smodern
0
0
0
s2smodern
powered by social2s

INFOS

  • Société
  • Politique
  • Economie
  • Sport
  • Culture
  • Santé
  • Environnement
  • Tech
  • International

NOS EMISSIONS TV

Grand Rendez-vous

Du lundi au vendredi de 19h à 21h sur BB24

Week éco

Tous les dimanches à partir de 11h00 sur BB24

3D

Tous les dimanches à partir de 21h

Club Média 7

Tous les dimanches à partir de 18h

NOS EMISSIONS RADIOS

Béninois d'ailleurs

Tous les lundis de 09h30 à 10h

Santé en ligne

Tous les mercredis à 16h15 et rediffusion à 23h

Radio Libre

Du lundi au vendredi de 17h à 18h sur radio Bénin

Digital

Tous les mardis à 10h30 et à 20h30 sur radio Bénin