La revue de presse sur Radio Bénin

   la revue de presse  
 

Revue de presse du 20 septembre 2019

 Issa Bah Seko

 

Les producteurs et les commerçants de produits maraîchers de plusieurs localités de notre pays font face à divers ennuis suite à la fermeture des frontières du Nigéria. Les canards parus ce matin nous informent que le gouvernement est à la rencontre des producteurs de tomates de nos communes. Il y a une mobilisation pour sauver les tomates rapporte le potentiel. La nation pour sa part revient sur la sortie des ministres de l’agriculture et du commerce à Glazoué qui reste un grand marché incontournable prisé pour son riz et sa tomate. Face à la situation qui prévaut, il est indispensable de changer de manière de faire, il faut explorer d’autres solutions. C’est la substance du message des ministres à l’endroit des braves producteurs, rapporte l’événement précis. La priorité fait remarquer qu’il a été noté que sur une période d’un an, les produits maraîchers béninois sont sur le marché nigérian pendant 3 mois et durant 9 mois ceux du Nigéria sont déversés au Bénin. A écouter les producteurs et mêmes les éleveurs, on se rend compte que le Nigéria profitait également bien du système d’écoulement des produits entre les deux pays. Désormais, le gouvernement et les producteurs vont faire une prospection qui va permettre de trouver à court terme des débouchés pour les récoltes des produits maraîchers attendus dans les prochains jours.

Toujours fermeture des frontières avec le progrès qui revient sur le mémorandum de Badagry. La douane béninoise rappelle les produits interdits d’entrée au Nigéria affiche le progrès. Au total, 29 produits alimentaires et articles sont dans le viseur de la douane Nigériane : il s’agit des céréales comme le sorgho, le mil, le Milet, le riz blanchi, du maïs importé. Les pâtes alimentaires , l’huile végétale en vrac ou en fût, la farine de blé, poulets congelés, le manioc et ses dérivés, les jus de fruits et biscuits de toutes sortes , les bonbons et chocolats , l’eau minérale , la bière embouteillée ou en canette. Ce sont là les produits concernés rappelle le progrès. Fraternité y voit du deux poids deux mesures de Buhari. Notamment, fraternité fait savoir qu’il néanmoins des produits que le Nigéria veut bien consommer, mais leur entrée sur son sol ne doit pas se faire par voie terrestre. Ainsi, l’entrée des véhicules, des textiles, des marchandises conteneurisées de mêmes que les comprimés et assimilés prendront la direction du Nigéria par voie maritime ou aérienne. Fraternité se demande si le made in Bénin est banni au Nigéria.

Parlons de l’asphaltage avec la nation qui voit une modernisation à grandes enjambées. La nation constate que plusieurs communes vibrent depuis un temps, au rythme de l’asphaltage, un projet d’aménagement et de réhabilitation de voirie. Ainsi de Cotonou à Natitingou en passant par Lokossa, Abomey et Parakou la transformation des villes évolue à pas de géant. Mais le journal prévient déjà, qu’il faut prévenir l’incivisme sur ces infrastructures.

Terminons cette revue de presse avec une caricature de l’enfant Claudio dans fraternité qui évoque le problème de l’inondation avec la rentrée scolaire. Le caricaturiste présente deux élèves sacs au dos, dans la cour inondée de l’école. Ils ont l’eau jusqu’à la taille. Le premier dit : c’est ça l’accès à l’éducation ! Et le second de répliquer : accès à l’eau oui ! Mais elle n’est pas potable.

0
0
0
s2smodern
0
0
0
s2smodern
powered by social2s
La Société béninoise d’énergie électrique (Sbee) a lancé ce lundi 21 octobre le paiement mobile de crédit d’électricité.
Depuis son arrivée au pouvoir, Patrice Talon et son gouvernement ont pris la résolution de résorber la crise énergétique au Bénin. Pour y arriver, des actions majeures ont été engagées. Le ministre de l’énergie,...
Le débordement du fleuve Mono crée des préjudices aux populations des communes riveraines. A Dogbo, dans l’arrondissement de Dévé, l’inondation a emporté des hectares de champs. Des écoles, des maisons sont également sous...
"Les conclusions du dialogue politique, quelles marges de manœuvre ?" Voilà la question au coeur de l'émission "90 min pour convaincre" du dimanche 20 octobre 2019. L’invité, Wilfried Léandre Houngbédji est directeur de la communication à...

INFOS

  • Société
  • Politique
  • Economie
  • Sport
  • Culture
  • Santé
  • Environnement
  • Tech
  • International

NOS EMISSIONS TV

Grand Rendez-vous

Du lundi au vendredi de 19h à 21h sur BB24

Week éco

Tous les dimanches à partir de 11h00 sur BB24

3D

Tous les dimanches à partir de 21h

Club Média 7

Tous les dimanches à partir de 18h

NOS EMISSIONS RADIOS

Béninois d'ailleurs

Tous les lundis de 09h30 à 10h

Santé en ligne

Tous les mercredis à 16h15 et rediffusion à 23h

Radio Libre

Du lundi au vendredi de 17h à 18h sur radio Bénin

Digital

Tous les mardis à 10h30 et à 20h30 sur radio Bénin