vendredi, 09 août 2019 09:01

Evaluation des enseignements : le gouvernement apporte des précisions

Écrit par
0
0
0
s2smodern
powered by social2s

Les enseignants reversés en agents contractuels de l’Etat (ACE) à partir de 2008 seront évalués le 24 août 2019. Ainsi en a décidé le conseil des ministres du 7 août dernier. Que comprendre par cette décision qui fait polémique dans le rang des enseignants ? Les ministres en charge de l’éducation au Bénin ont, à la faveur d’une conférence de presse, précisé les contours de la décision en vue de rassurer les uns et les autres.

 

Sont concernés par cette évaluation, les 9.861 enseignants du primaire et les 8.706 autres du secondaire. L’objectif visé est plutôt de “renforcer la capacité professionnelle des enseignants concernés”, a déclaré le ministre de l’enseignement maternel et primaire, Salimane Karimou. “Personne ne perdra son emploi à travers cette évaluation, le reste ce n’est que de l’intoxication”, a-t-il ajouté.

 

Deux groupes à former pour les participants à l’examen

A l’issue de cette évaluation, seules les personnes ayant choisi de ne pas se présenter seront laissés pour compte. Les autres seront classés en deux catégories. Le groupe A pour les personnes ayant obtenu la moyenne (au moins de 10 sur 20) et qui seront reversés en fonctionnaires de l’Etat et bénéficieront d’une reconstitution de carrière.

Les enseignants n’ayant pas pas obtenu la moyenne seront classés dans le groupe B. Ils seront ensuite mis en formation pour une durée de neuf mois. Cependant, durant leur mise à niveau, ils conservent leur avantage actuel (salaire, fonction, etc). Au terme de la mise à niveau, ils seront, de nouveau, évalués. Pour les personnes qui obtiendront la moyenne (qui sera la même qu’au premier test), ils continuent leur contrat d’ACE. Les autres seront reconvertis à d’autre métiers.

Lu 1593 fois
0
0
0
s2smodern