samedi, 01 février 2020 20:27

Visite de Patrice Talon à Blue Skies, un fruit de l’amélioration de l’environnement des affaires

Écrit par
0
0
0
s2smodern
powered by social2s

Le chef de l’Etat a visité, ce samedi dans la commune d’Allada, les installations de Blue Skies, une entreprise agroalimentaire britannique attirée au Bénin par les réformes en faveur du secteur privé.

Il y a moins d’un an, Blue Skies démarrait les travaux de construction de son usine spécialisée en transformation des fruits (vidéo). Elle venait d’obtenir son agrément facilité par l’amélioration du climat des affaires au Bénin. Quelques mois après, l’unité de production de salades fruits va lancer ses machines.

Blue Skies va commencer sa transformation de fruits par cinq tonnes tous les jours au départ de Cotonou”, explique le directeur général de l'Agence de promotion des investissements et des exportations (Apiex). L’entreprise britannique va en effet distribuer ses produits en Europe en partenariat avec des supermarchés étrangers. Et la production journalière est appelée à doubler, tripler…

Le défi sera donc de fournir la matière première, c’est-à-dire les fruits à l’entreprise d’autant que comme l’explique le directeur général de l’Apiex, “pour produire 20 tonnes de fruits transformés, il faut trois fois plus de fruits, soit 60 tonnes”. Il s’agit là pour les agriculteurs béninois, “une aubaine extraordinaire” à saisir, souligne Laurent Gangbes.

Les fruits - ananas, papaye, mangue - transformés se retrouvent en Europe 24h après leur conditionnement au Bénin. 

L’unité de production est aussi sensible à l’écologie. Les eaux sont recyclées et les déchets des fruits transformés utilisés comme engrais bio, a expliqué la représentante de l’entreprise, Solange Akpaka.

Enchanté après avoir fait le tour des installations et échangé avec les responsables, le président de la République a adressé ses mots d’encouragement aux promoteurs de Skie Blues à qui il souhaite un succès durable. 

A noter que l'entreprise n'a bénéficié d'aucun apport financier public. L'Etat n'a fait qu'améliorer le cadre des affaires pour qu'il soit favorable à l'accueil des investisseurs selon les explications du directeur général de l'Apiex.

 

Lu 1862 fois
0
0
0
s2smodern