vendredi, 27 décembre 2019 17:30

Discours sur l’état de la nation : Talon défend des performances inédites

Écrit par
0
0
0
s2smodern
powered by social2s

Dans son discours bilan de 2019 devant l’Assemblée nationale ce 27 décembre, le président de la République a revendiqué des performances jamais atteintes par ses prédécesseurs.

On n’est mieux servi que par soi-même. A rebours des discours de l’opposition qui accable le régime de critiques à chacune de ses sorties, le président Talon a soutenu devant les parlementaires une argumentation flatteuse sur les résultats de son action. En 50 minutes, le chef de l’Etat a cité mille et une réalisations qui font de son régime le champion des prouesses. Secteur par secteur, Patrice Talon a fourni des chiffres clés qui témoignent de la justesse de ses choix. 

Dans le secteur éducatif, “pour la première fois depuis au moins deux décennies, notre pays a résorbé le déficit d’enseignants dans le primaire, et se rapproche plus que jamais de cet idéal au secondaire”, affirmé Patrice Talon. Le président s’est aussi prononcé sur l’efficacité des cantines scolaires qui offrent par jour “un repas chaud” à chaque écolier de 51% des écoles publiques du pays. Conclusion de Patrice Talon :
“Il s’agit là de performances jamais atteintes auparavant dans notre pays et qui concourent à l’éradication de la faim en milieu scolaire.”

Champion africain du coton

La liste des succès enchaînés par Talon au fil de la mise en oeuvre de son Programme d’action et cités dans le discours annuel de 2019 est riche est assez fournie. Le Bénin, fait savoir le président, est devenu premier producteur du coton en Afrique avec près de 700 000 tonnes en 2019. L’évocation de ce record a ému le ministre de l’Agriculture surpris par les caméras en train de passer un coup de mouchoir au visage. A la fin de la cérémonie, Gaston Dossouhoui va justifier ses larmes : “j’ai eu une émotion dans la salle parce que le chef ne nous a jamais félicités. Et pour une fois, il a dit des mots élogieux surprenants”.

Sous l’impulsion de Talon, le Bénin a aussi posé des pas décisifs vers l’autonomie en matière d’énergie électrique. Ainsi, avec “la centrale thermique de 127 mégawatts de Maria Gléta 2 mise en service le 29 août 2019”, notre pays produit désormais “environ 160 mégawatts, soit la moitié de nos besoins aux heures de pointe”. Le président s’en félicite : “cette performance est une vraie première pour notre pays depuis les indépendances”.

Autre performance incomparable, celle qui résultera de la construction de 11 000 logements économiques et sociaux à Ouèdo dans la commune d’Abomey-Calavi. Selon le président, “ce serait déjà un bon début, sachant que ce nombre représentera plus de quatre fois, le nombre de logements économiques construits dans notre pays par l’Etat en plus de 50 ans d’indépendance”.

Les résultats ne sont pas moins flatteurs dans les autres domaines. Le président n’a visiblement rien oublié. Il a notamment rappelé à la mémoire des parlementaires, la joie procurée à la nation par l’historique qualification des Ecureuils pour les quarts de finale à la CAN 2019. Comme quoi, le sport et le foot en particulier engrange aussi des succès.

Crise politique maîtrisée

Le bilan élogieux dressé par le président de la République n’est pas sans trace de la crise politique liée aux législatives controversées d’avril. Mais le dialogue politique et ses conclusions ont eu la vertu d’avoir aidé à tourner la page de cette crise, selon le président. D’ailleurs, “notre légitime marche vers la prospérité peut ainsi être éprouvée par des difficultés de parcours, il convient d’y faire face avec clairvoyance et sérénité”, a soutenu Patrice Talon.

Un autre point qui constitue une secousse pour la gouvernance de la Rupture, c’est le choc provoqué par la fermeture des frontières du Nigeria depuis le mois d’août. Cette “situation nuisible aux activités de plusieurs de nos opérateurs économiques”, a cependant un des effets positifs. “Il importe de retenir de ce choc exogène que les efforts de transformation structurelle de notre économie commencent à produire leurs effets”, selon Patrice Talon convaincu que son pays sait désormais résister à ce genre de situation.

“L’heure du développement du Bénin a enfin sonné”

Le chef de l’Etat a conclu son discours sur l’état de la nation par une assurance :

“Je sais pouvoir compter sur le soutien et l’accompagnement de notre peuple, trop longtemps abusé par les discours et promesses stériles, trop longtemps déçu de l’inefficacité des politiques publiques, mais désormais convaincu que l’heure du développement du Bénin a enfin sonné.”

Les mots du président du parlement, Louis Vlavonou, amadouant le bilan du premier magistrat sont peut-être un indice de l'accompagnement attendu par M. Talon. 

Lu 2197 fois
0
0
0
s2smodern