jeudi, 28 novembre 2019 06:46

Alain Orounla : l’ambassadeur de l’Union européenne se mêlait à “des activités subversives”

Écrit par
0
0
0
s2smodern
powered by social2s

On en sait un peu plus sur les reproches faits à l’ancien chef de la délégation de l’Union européenne déclaré persona non grata. Le porte-parole du gouvernement, Alain Ourounla, s’est prononcé sur les écarts de conduite d’Oliver Nette appelé à quitter le Bénin avant le 1er décembre.

C’est à l’occasion de son traditionnel point du conseil des ministres ce mercredi 27 novembre que le porte-parole du gouvernement a répondu aux questions des journalistes sur l’affaire qui défraie la chronique. “Le président de la République et le gouvernement assurant la souveraineté indiscutable et incontestable de notre pays et soucieux du partenariat établi avec l’Union européenne que nous ne souhaitons pas écorner, ont prié l’ambassadeur de bien vouloir retourner à la disposition des autorités qui l’ont nommé”, a fait savoir Alain Orounla.

Selon le porte-parole du gouvernement, “la conduite de l’ambassadeur chef de file de l’Union européenne depuis la présentation de ses lettres de créance n’a pas été exempte de reproches”. Oliver Nette “se laisse aller même à des activités que nous pouvons considérer comme subversives pour notre pays”, a déploré Me Orounla.

Le partenariat avec l’UE se porte bien

Tout en récusant son ambassadeur, le porte-parole du gouvernement défend la coopération avec l’Union européenne "dont nous ne pouvons nous passer" parce que "particulière et dynamique".  A en croire Alain Orounla la coopération Bénin-UE “se porte très bien et continuera à se développer de manière normale”. 

 

L’expulsion d’Oliver Nette ne serait donc aucunement le signe d’une quelconque crise entre le Bénin et Bruxelles.

 

Lire aussi >> Diplomatie : Oliver Nette, ambassadeur de l’Union européenne renvoyé du Bénin

Lu 2271 fois
0
0
0
s2smodern