mardi, 10 décembre 2019 06:07

Lutte contre le Sida : les résultats du Bénin exposés au sommet de Kigali

Écrit par
0
0
0
s2smodern
powered by social2s

Quelques jours après la journée mondiale de lutte contre le Sida, le Bénin a participé au du 2 au 7 décembre 2019  à Kigali à la 20eme conférence internationale sur le Sida et les maladies sexuellement transmissibles en Afrique. La rencontre de six jours a porté sur le thème : "Afrique sans Sida - innovation, communautés et leadership politique".

Selon un compte rendu de la participation béninoise publié sur le site du gouvernement, la délégation de notre pays forte d'une soixantaine de membres était conduite par le secrétaire exécutif du Conseil national de lutte contre le Sida, Dr Melchior Aïssi.

A cette conférence, chaque délégation devait faire le point des avancées dans son pays et partager les bonne pratiques concourant à l'élimination de l'infection au Vih. La délégation conduite par Dr Aïssi a ainsi fait savoir que le Bénin réalisé des progrès ces dernières années dans la lutte contre le Vih Sida grâce à l'implication personnelle du chef de l'Etat. Il a instruit le gouvernement aux fins de rendre disponibles, en quantité suffisante, les antirétroviraux et la mise en place du Plan stratégique intégré pour la gestion harmonisée de toutes les grandes endémies. Ces efforts ont abouti à la réduction quasi-totale de la mortalité liée à la maladie et de la transmission de la mère à l'enfant.

Toutefois, le Bénin devra encore travailler pour que 90% de la population connaisse son statut sérologique. Pour cela, il pourrait s'inspirer du Rwanda où le test de dépistage du Vih est systématique pour tous dans tous les établissements sanitaires.

Deux recommandations 

Dr Melchior Aïssi fait état de deux recommandations majeures à retenir après le sommet de Kigali :

- la création d’un cadre législatif adapté pour faciliter aux acteurs l'accès à l'information de santé pour une meilleure prise en charge des personnes infectées ;

- et une réforme du système de prise en charge dans le but de rendre le traitement possible dans tous les centres de santé, ce qui permettra de mettre fin à la stigmatisation et rassurer les populations que le SIDA, à l'instar des autres maladies, se soigne efficacement et n'entraîne plus la mort lorsqu'elle est prise en charge correctement.

 

Lu 1409 fois
0
0
0
s2smodern