La revue de presse sur Radio Bénin

   la revue de presse  
 

Revue de presse du 20 janvier 2020

 José Gnimadi

Démission en cascade au sein des formations politiques, 5 Minutes, le gratuit béninois note la saignée de l’opposition et affiche à sa une les photos de quelques ténors.
D’après ce quotidien, nous assistons depuis un certain temps, à une avalanche de démissions et de ralliements politiques.
Des militants de première heure au détour d’une déclaration, démissionnent de leur ancienne formation politique et déclarent leur adhésion à un tel autre parti.
L’auteur de l’article poursuit en mentionnant que le plus étonnant est que, tous les démissionnaires rallient soit le bloc républicain soit l’Union Progressiste les deux partis soutenant le Chef de l’Etat.
Le mouvement inverse n’a été observé nulle part ; de même aucun démissionnaire n’a quitté un parti de l’opposition pour se retrouver dans un autre.
Le Potentiel dans la même optique fait le constat que l’Usl d’Ajavon se vide, il en va de même de la Dynamique Unitaire pour la démocratie et le développement (DUD) de Valentin HOUDE.
Le Journal annonce qu’après la démission de Blaise Salanon, un grand ténor du parti et de toute sa base dans la 23ème circonscription électorale, d’autres démissions vont suivre dans tous les prochains jours.
Pas plus pour faire dire à Libération que l’étau se resserre autour de l’homme de Zê.
Valentin Houdé en insécurité, les populations de Ouèssè également.
La Presse du Jour nous informe qu’il y’a eu un braquage dans ladite localité avec comme bilan un blessé et des millions emportés.
A en croire ce quotidien, les braqueurs auraient attaqué un taxi qui a quitté la partie septentrionale pour Cotonou avec les passagers à bord.
Ils auraient emportés deux millions et blessé un passager évacué dans un hôpital à Parakou.
Le Télégramme signale que suite au braquage sur l’axe Ouèssè-Ansêkê, le Directeur départemental de la Police Républicaine des Collines a été limogé.
Matin Libre fait savoir qu’en dehors de Ouèssè, il y’a eu d’autres braquages à Bohicon et Sèmè Podji.
Ce quotidien note des morts et une fillette étranglée.
Toujours insécurité, le Télégramme nous parle d’une tentative de cambriolage au tribunal de Cotonou.
Selon ce quotidien trois militaires et deux civils ont été arrêtés et seront présentés au Procureur ce jour.
Fraternité consacre sa manchette au regain d’insécurité constaté ces derniers jours et trouve que la police a baissé la garde.
Le Progrès par rapport à la Police Républicaine nous apprend que des éléments sont recherchés pour abandon de poste dans les commissariats.
Selon ce quotidien ils sont au nombre de neuf.
Le patron de la Police Républicaine Soumaila Yaya a lancé un avis de recherche de ces fonctionnaires.
Le Télégramme publie la liste de ces neuf agents de police recherchés.
Sur un tout autre plan, le Potentiel fait remarquer que plus de quatre tonnes de Coton ont été consumées dans un incendie à Nikki.
Même information dans la Presse du Jour qui écrit que l’incendie dont l’origine reste pour le moment inconnue a consumé un tas de coton entreposé au marché autogéré de Nallou, un village de l’arrondissement de Biro dans la commune de Nikki.
Ce quotidien rapporte les propos du Chef de l’arrondissement de ladite localité d’après qui l’incendie s’est déclenché pendant que le chauffeur tentait de rapprocher son camion du tas de Coton.

0
0
0
s2smodern
0
0
0
s2smodern
powered by social2s