27 Mar

C’est la ville de Parakou que Corentin Kohoué et son colistier Iréné Agossa ont choisie pour lancer leur campagne électorale en vue de la présidentielle du 11 avril. 

Comme leur adversaire Talon, c’est avec les étudiants que les candidats RLC (Restaurer la confiance) ont ouvert leur campagne électorale à la Salle d’alphabétisation du Borgou à Parakou. Ce sont les hôtes du duo de candidats qui prennent la parole en premier. Alidou Sanny, porte-parole des étudiants, dit fonder l’espoir de meilleures conditions d’études sur la victoire de Kohoué et Agossa au soir du 11 avril. 

“Nous allons faire un mandat de transition et remettre le pouvoir à la jeunesse”, promet le candidat n°1 sur le bulletin unique de vote. Mais à une condition : avoir la confiance des Béninois. C’est d’ailleurs le thème de campagne des deux opposants issus du parti Les Démocrates après leur tentative solitaire qui a fonctionné. “Sans confiance, rien ne peut se construire de bon”, justifie M. Kohoué. 

A lire également

LAISSEZ UN COMMENTAIRE