09 Juil
De nouveaux éléments dans l’affaire de mauvaise gestion à l’Agence nationale des transports terrestres (Anatt). Les propriétaire des véhicules frauduleusement immatriculés au nombre 2646 sont dans le viseur du gouvernement.

Ce vendredi 9 juillet, comme pour faire suite aux nombreux appels à publier la liste des véhicules en cause, le gouvernement lancé sur son site une page à cet effet. A l’aide du numéro de châssis ou de l’immatriculation, tout propriétaire de véhicule peut vérifier son statut vis-à-vis de la douane.

24 heures plus tôt, un communiqué de la présidence sommait les propriétaires de véhicules concernés par la fraude de régler les droits de douane. Ils ont jusqu’au 14 juillet 2021 pour se mettre en règle sans quoi les poursuites judiciaires vont s’enclencher à leur encontre.

Mercredi 7 juillet, le conseil des ministres révélait les conclusions d’un audit accablant contre la gestion de la l’Anatt de 2016 à 2020. Du fait de manœuvres frauduleuses des anciens patrons de l’Agence, l’Etat aurait perdu 13,6 milliards de francs CFA dont plus de la moitié (7,9 milliards) représente les frais de douane non versés pour 2646 véhicules pourtant immatriculés par l’Anatt.

A lire également

LAISSEZ UN COMMENTAIRE