08 Fév

 

Galiou Soglo, ancien ministre et potentiel candidat à l’élection présidentielle du 11 avril 2021 a été victime d’une agression armée le vendredi 5 février. Touché par balles, il reçoit depuis des soins au Centre national hospitalier et universitaire (CNHU) Hubert Maga de Cotonou.

L’incident est survenu dans la soirée du vendredi dernier lorsque le fils de l’ancien président de la République Nicéphore Soglo se rendait à sa ferme implantée dans l’arrondissement de Kpanrou, commune d’Abomey-Calavi. Trois jours après l’agression, on ne sait que très peu de chose sur le drame et cela alimente une grande confusion.

 

Une agression condamnée

Dans des communiqués séparés les partis politiques et ensemble politiques dont Les Démocrates, FCBE, le PRD, le Front pour la restauration de la démocratie ont condamné cette agression. Ils ont appelé le gouvernement à élucider cette affaire de même qu’ à prendre des mesures idoines pour assurer la sécurité des citoyens. De nombreux responsables des partis se sont dépêchés au chevet de l’ancien ministre hospitalisé.

 

La réaction de l’exécutif

La réaction du gouvernement ne s’est pas fait attendre. Dans la soirée de ce samedi 6 février le procureur de la république près le tribunal de 2è instance d’Abomey-Calavi, Aubert Codjo était l’invité du journal de 20h de la télévision nationale. Il a rappelé que le commissariat d’arrondissement de Zinvié a été instruit pour investiguer. Il a appelé les populations au calme.


 

Même son de cloche au niveau de la police républicaine. Roger Tawes, porte-parole de la police républicaine a annoncé qu’une enquête de flagrance a été ouverte ainsi que la reconstitution en présence du témoin, le chauffeur a été exécutée. Il souligne que ces enquêtes se poursuivent afin de déterminer les auteurs.

 

 

Le porte-parole du gouvernement, le ministre Alain Orounla a, quant à lui, sur sa page Facebook adressé les compassions du gouvernement à la victime. Il ajoute que le “Gouvernement s’assure de la diligence des investigations promptement entreprises par les services de la Police Républicaine afin d’élucider les circonstances et les mobiles de cette agression et d’en appréhender les auteurs.”

 

Pour rappel, Galiou Soglo a déjà officialisé son intention d’être candidat à la présidentielle du 11 avril prochain. Il était le 2è à faire enregistrer son dossier de candidature à la CENA le 1er février 2021.

A lire également

LAISSEZ UN COMMENTAIRE