12 Fév

 

Treize (13) nouveaux décès dus au coronavirus enregistrés en 40 jours. C’est le tableau qu’a présenté le ministre de la santé, Benjamin Hounkpatin ce 11 février 2021 sur la situation sanitaire liée à la pandémie au Bénin.

Le ministre de la santé a fait remarquer qu’une recrudescence du nombre de malades est observée. En effet, le Bénin a enregistré autant de cas ces trois derniers mois que durant les neuf premiers mois de la crise.

“Depuis le 1er janvier, le nombre moyen de cas confirmés par jour a quadruplé passant de 8 à 34” , a déclaré Benjamin Hounkpatin. Alors que l’on comptait 2 726 cas au 1er novembre dernier, le Bénin a enregistré au 9 février, 4 625 cas confirmés dont 3 781 guéris, 732 en traitement avec 66 cas graves et 56 décès.

Les jeunes, nouvelle catégorie à risque

Depuis le début de la crise sanitaire, les personnes considérées comme à risque étaient celles dont l’âge était supérieur à 60 ans et souffrant des pathologies comme le diabète, l’obésité, l’asthme, l’hypertension artérielle, accident la drépanocytose et autre maladies cardio-vasculaires. Mais l’apparition d’un nouveau variant du virus affecte de plus en plus les jeunes même si ces derniers n’ont pas d’antécédents médicaux particuliers.

Face à cette situation préoccupante, Benjamin Hounkpatin a appelé la population au respect scrupuleux des mesures prises par le gouvernement pour limiter la propagation du covid-19.

Ce sont notamment:

  • l’interdiction des manifestations festives et rassemblement non encadré à grand effectif;
  • le port systématique du masque dans les lieux publics et lieu à risque;
  • le lavage des mains à l’eau et au savon ou la désinfection avec du gel hydro alcoolique;
  • le respect de la distanciation physique d’au moins 1 mètre.

Le ministre de la santé a aussi préconisé la consultation précoce ou le recours au numéro 136 dès lors que les symptômes suivants sont constatés : grippe, paludisme, fièvre, toux, éternuement, rhume, diarrhée, perte du goût ou de l’odorat, difficultés respiratoires.

 

A lire également

LAISSEZ UN COMMENTAIRE