26 Mar
Partager:

Le président béninois, Patrice Talon est désormais le président en exercice de l’Union Économique et Monétaire Ouest-africaine (UEMOA).

Le chef de l’État a été choisi par ses pairs lors du sommet de l’organisation tenue en même temps que celle de la CEDEAO ce vendredi à Accra, au Ghana.

C’est la première fois que Patrice Talon accède à la tête d’une institution supranationale depuis qu’il dirige le Bénin. Pourtant les occasions n’ont pas manqué, explique son ministre des Affaires étrangers selon ses propos rapportés sur le site du gouvernement du Bénin : “C’est la première fois que le Président Patrice TALON, en dépit de toutes les demandes de ses pairs par le passé, accepte de prendre la tête d’une Institution sous-régionale, tant il a toujours souhaité se consacrer aux priorités nationales”.

Mandat de réformes

Selon le chef de la diplomatie béninoise, le mandat de Patrice Talon à la tête de la Conférence des chefs d’État de l’UEMOA sera marqué par des réformes. “Le mandat du Président Talon sera placé sous le signe d’une volonté de réformes, d’une bonne gouvernance assumée, dans un esprit de concertation permanente avec les autres Chefs d’État. Son intention n’est pas de donner des leçons à qui que ce soit, mais de rechercher des solutions appropriées pour les progrès dans la sous-région”, a déclaré Aurélien Agbenonci.


Le nouveau président de l’UEMOA semble faire bouger les lignes. Patrice Talon a en effet obtenu de ses pairs, et ce avant même d’être choisi, un changement significatif. Il s’agit de faire en sorte que les présidences tournantes des deux plus grands organes de l’UEMOA soient accordées à un seul pays à la fois. Ces deux organes sont la Conférence des chefs d’État et le Conseil des ministres. Du fait de cette réforme, le ministre béninois des Finances Romuald Wadagni renouvelle son mandat à la tête du Conseil des ministres de l’Union.

Partager:

A la Une, Infos Une

0 Comment

A lire également

LAISSEZ UN COMMENTAIRE