03 Fév
Enfin un parti à la CENA ! Et c’est la Fcbe, Force Cauris pour un Bénin Emergent. Le parti d’opposition a effectué sa déclaration de candidature à l’élection présidentielle du 11 avril prochain. Les deux représentants du parti étaient en personne à la tête d’une délégation à la Commission Electorale Nationale Autonome dans l’après-midi de ce mercredi 3 février.

Alassane Soumanou Djimba et Paul Hounkpè, le duo de candidats à la présidence et à la vice-présidence des Cauris s’est fait enrôler en présence d’autres membres du parti d’opposition. Les formalités ont duré près d’une heure. A la fin, c’est tout souriants que les deux colistiers sont ont posé devant les caméras. Ils ont ont obtenu le récépissé provisoire. “L’alternance est possible. Le parti Fcbe est un parti courageux”, a déclaré Alassane Soumanou Djimba, le porte-flambeau du parti. Il a aussi fait savoir que les parrainages nécessaires ont été réunis.

Alassane Soumanou Djimba et Paul Hounkpè sont des anciens ministres de Boni Yayi ancien leader du parti FCBE qui a depuis 2020 claqué la porte de sa première famille politique alors empêtrée dans une crise profonde.

Les démons sont de nouveau à la surface à l’occasion de la désignation des candidats FCBE à la présidentielle d’avril. Théophile Yarou, numéro 2 du parti et d’autres cadres fustigent la procédure ayant conduit à la validation du duo Djimba-Hounkpè. Mais les contestataires ont beau crier, la caravane officielle du partie suit son chemin.

Avec 6 maires élus aux communales de 2020, les Fcbe sont le seul parti d’opposition officiel au Bénin. Mais pour sa candidature à l’élection présidentielle, les Cauris ont sans doute dû composer avec les parrainages des élus de la majorité présidentielle.

Lire aussi >> Présidentielle 2021 : la CENA reçoit les déclarations de candidature

Deux jours après l’ouverture de l’enregistrement des candidatures, la Commission électorale n’avait encore reçu aucun parti. Deux personnes s’étaient cependant signalées ; Ganiou Soglo et Patrice Simenou Ago ont prétendu remplir les formalités. Ils n’avaient ni colistier ni parrainages.

A lire également

LAISSEZ UN COMMENTAIRE