21 Jan

 

Après la phase pilote du volet Assurance maladie du projet assurance pour le renforcement du capital humain (ARCH) dans sept communes, le gouvernement lance sa généralisation dans d’autres communes. A Cotonou, ce 19 janvier 2021, il a été procédé à la remise de cartes nationale d’identité (CNI) biométriques à de nouveaux bénéficiaires.

La phase pilote avait démarré en juillet 2019 dans les communes d’Abomey-Calavi, Sô-Ava, Dassa-Zoumè, Glazoué, Djougou, Copargo et Ouaké. Il a impacté 105 000 personnes. Au regard des acquis recensés durant cette phase, le gouvernement a décidé de l’étendre à d’autres bénéficiaires. Avec cet élargissement 180 000 nouveaux bénéficiaires seront désormais couverts par l’assurance maladie. A Cotonou, ce sont 21 800 qui recevront leur carte nationale d’identité biométrique pour bénéficier des soins gratuitement pendant trois ans.

“La phase pilote du volet assurance maladie du projet Arch (…) nous a permis de tirer de riches enseignements pour réussir l’assurance maladie et pour la couverture sanitaire universelle au profit de nos populations” , a justifié Véronique Tognifodé Mewanou, ministre des Affaires sociales et de la microfinance.

Pour bénéficier de l’assurance maladie, il faut être détenteur de la carte nationale d’identité biométrique. Elle prend en charge gratuitement, toutes les consultations générales, 22 affections et actes médicaux ainsi que les analyses biomédicales et les médicaments nécessaires au traitement.

 

A lire également

LAISSEZ UN COMMENTAIRE