17 Nov

La production cotonnière du Bénin pour la campagne 2020-2021 connaîtra une baisse par rapport aux chiffres initialement espérés. Alors que le gouvernement s’attendait à une production record de 850.000 tonnes d’or blanc à l’origine, seules 675.000 tonnes est aujourd’hui envisagée. Selon le ministre de l’agriculture, cette situation est due à deux difficultés majeures : “d’un côté, la crise sanitaire due à la pandémie mondiale de coronavirus qui secoue le monde entier (…) de l’autre, une pluviométrie capricieuse marquée par des poches de sécheresse avec des ruptures de pluie durant les bonnes périodes recommandées pour nos semis”. 

Cependant, le Bénin, qui est devenu ces dernières années le leader africain de la production du coton va conserver sa première place sur le continent. Ceci s’explique par le fait que les autres pays producteurs ont connu les mêmes difficultés et verront leur productions aussi aller à la baisse. Malgré cette première place assurée, le ministre Gaston Dossouhoui a tenu à inviter les producteurs et tous les acteurs de la filière à continuer à améliorer le processus afin de conserver le leadership continental. “Notre pays peut et doit réaliser un million de tonnes de coton graine sans augmenter les superficies actuelles et nous avons le devoir de gagner ce pari”, a indiqué le ministre de l’agriculture.

 

A lire également

LAISSEZ UN COMMENTAIRE