10 Juin
Alors que la saison des pluies s’installe au Bénin et que la pandémie de Covid-19 est toujours d’actualité, les Béninois ne devraient pas oublier que le paludisme reste une menace sanitaire tout aussi préoccupante.

La saison des pluies s’accompagne généralement des maladies telles que Ie paludisme, le choléra, la fièvre typhoïde… La plus préoccupante de ces maladies reste le paludisme. Et le meilleur moyen de lutte contre ce tueur des enfants de 0 à 5 ans reste la prévention. En voici quelques éléments clés.  

 

Salubrité 

Le cadre de vie est le premier niveau où, il est possible d’agir sans grand moyen. Il faut une bonne gestion des déchets ménagers de sorte que les boîtes de conserve qui collectent l’eau, ne traînent pas dans la maison. Les larves de moustique prolifèrent en effet dans des milieux insalubres. Les abords des maisons doivent ainsi,  être tenus dans une grande propreté, exempts de tas d’ordures  pouvant être terrain de multiplication des moustiques.

 

Dormir sous moustiquaire imprégnée

Puisque avec les pluies, il y a malgré tout , plus de moustiques que d’ordinaire, il faut à tout prix les empêcher de piquer. C’est pourquoi, dormir sous moustiquaire est indispensable dans la prévention du paludisme. Inutile de prendre prétexte sur un étouffement quelconque pour ne pas dormir sous les moustiquaires imprégnées à longue durée d’action. L’Etat béninois en a distribué gratuitement aux ménages. Les parents et les enfants, tout le monde doit dormir sous ces moustiquaires. 

Si possible, il serait nécessaire de grillager les portes et fenêtres de la maison pour éviter que l’anophèle femelle y pénètre. 

 

Contrôler la température des enfants

Le paludisme tue les enfants à cause de l’anémie dont il est responsable. L’anémie quant à elle est d’autant plus importante que le nombre de globules rouges (cellules du sang) est élevé. Et la fièvre est le signe annonciateur de l’infection au plasmodium falciparum, microbe du paludisme. La prévention de cette pathologie passe donc par le réflexe du thermomètre.  Il est nécessaire d’avoir cet outil à la maison pour rapidement prendre la température de l’enfant. Dès lors que l’enfant a de la fièvre, il est préférable après avoir baissé la température de se rendre à l’hôpital. L’automédication, est aussi à éviter. 

Un organisme affaibli fait le lit à plusieurs autres maladies. Les personnes souffrant de divers maux sont les proies faciles du Covid-19. Mieux vaut donc se prémunir contre le palu et autres pour ne pas être vulnérable en cas de Covid-19 ! Sans oublier que contre le Covid-19, les gestes barrières ne sont pas à négliger. Ils vous préservent par ailleurs des maladies diarrhéiques.  

 

A lire également

LAISSEZ UN COMMENTAIRE