25 Fév

La phase 1 du projet de réhabilitation du fort portugais à Ouidah est lancée. Le gouvernement a procédé ce 24 février 2020 à la remise de site à l’entreprise sélectionné. Trois phases sont prévues pour la restauration de cette cité historique.

Les travaux débutent le 10 mars et vont durer 10 mois. Il sera question de réhabiliter la maison du gouverneur (à l’identique), la chapelle ainsi que la guérite et le bloc administratif. Plusieurs autres infrastructures seront construites. Il s’agit, de la caserne esclaverie, d’un preshow pour les visiteurs, un snack-bar, un espace de vente pour artisans et des boutiques.

La deuxième phase du projet est la construction du Mime, le musée international pour la mémoire et l’esclavage. Ensuite, il sera réalisé la scénographie intérieure du musée. Cette dernière retracera toute l’histoire de l’esclavage.

Les travaux vont coûter 10 milliards francs Cfa et sont financés par la banque mondiale.

Le fort Portugais a été construit en 1721. Elle regroupe une importante collection de la traite négrière. Sa restauration avait été annoncée par le chef de l’Etat, Patrice Talon. Il (le fort) accueillera les premiers biens culturels que la France restituera au Bénin dans un an .

A lire également

LAISSEZ UN COMMENTAIRE