08 Déc

Les députés ont voté, ce mardi 8 décembre, le projet de budget général de l’Etat de l’année 2021 présenté par le gouvernement. Fortement marqué par le Covid-19, ce budget consacre une large part aux programmes sociaux.

D’un montant de 2452,192 milliards, la loi de finances 2021 prévoit une croissance économique de 6 %, un taux d’inflation maîtrisé en dessous de la norme de 3 % mais aussi un déficit budgétaire de 4,5 % du Produit intérieur brut.

C’est par ailleurs une part de 46,3 % du budget qui est réservée aux programmes sociaux. Avant son introduction au parlement, le gouvernement avait annoncé une batterie de mesures incitatives. Il s’agit entre autres d’exonérations des droits et taxes de douane et de la taxe sur la valeur ajoutée sur l’achat d’un certain nombre de produits neufs tels les autocars de transport en commun, les motos électroniques et hybrides, etc. De nombreuses exonérations fiscales sont également accordées aux petites et moyennes entreprises.

Lors du débat général en présence des ministres des Finances et du Plan, les parlementaires ont exprimé leur adhésion aux réformes du gouvernement allant dans le sens de l’amélioration de la gouvernance économique.

A lire également

LAISSEZ UN COMMENTAIRE