04 Avr
Partager:

Tout comme les autres pays du monde, le Bénin subit la crise économique. “Des conséquences proches de la famine” sont à craindre ces prochains jours dans plusieurs pays, notamment ceux de la sous-région, a fait savoir le ministre en charge de l’Économie au cours d’une émission télévisée ce dimanche 03 avril. Pour se prémunir, Romuald Wadagni a évoqué la stratégie d’adaptation du Bénin.

Réagissant à la cherté de la vie au Bénin, le ministre d’Etat chargé de l’Economie et des Finances, Romuald Wadagni, souligne que la situation s’annonce plus compliquée. Les indicateurs en la matière seraient au rouge. 

Pénurie d’intrants :  “cette menace qui est réelle”

Le ministre rassure que le Bénin a vu  venir “cette menace qui est réelle” et a pris des dispositions depuis le mois de juin 2021. Il s’agit par exemple de la sécurisation des intrants au Bénin et l’anticipation sur leur  mise à disposition aux agriculteurs pour la campagne agricole 2022-2023.

Wadagni se réjouit du fait que “le Bénin a réussi à sécuriser les intrants à un prix donné”. Le Chef de l’Etat a donné “des instructions sur les mesures d’accompagnement et le conseil travail pour baisser significativement le prix de l’intrant. (…) pour permettre aux producteurs de maïs, mil, sorgho,…d’avoir accès aux intrants à des prix très bas pour être en capacité d’avoir de la production”, fait savoir le ministre d’Etat.

Subvention des prix des hydrocarbures

Le contrôle du prix des hydrocarbures tient à l’exécutif béninois.  Depuis le mois de juin 2021, l’Etat subventionne à hauteur de 5 milliards par mois les prix du gasoil et de l’essence à la pompe. “Pendant que le Bénin maintient le prix du carburant à 600f, les gros producteurs ont augmenté de 26%”, nuance Wadagni. Cela n’empêche pas l’Etat béninois de  maintenir “le prix du gasoil à 600 f pendant au moins 3 mois parce que c’est le principal carburant que les transporteurs utilisent pour amener nos marchandises des champs au marché, c’est le principal carburant utilisé sur les différents chantiers”, a ajouté Romuald Wadagni.

Stanislas Linkpon

Partager:

Economie, Infos Une

0 Comment

A lire également

LAISSEZ UN COMMENTAIRE