25 Mai

 

Le nouveau gouvernement de Patrice Talon annoncé ce mardi soir est très peu remanié. La plupart des ministres sont reconduits ; seuls trois quittent le navire. Parmi eux, le porte-parole Alain Orounla.

C’est une équipe aux fondations bien en place qui va lancer le nouveau quinquennat de Patrice Talon. Le nouveau gouvernement compte seulement deux nouveaux visages. Raphaël Akotegnon, membre du Parti du renouveau démocratique qui hérite du portefeuille de la Décentralisation. L’ancien titulaire du poste monte d’un cran dans l’équipe gouvernementale. Alassane Séidou est, en effet, promu ministre de l’Intérieur en remplacement de Sacca Lafia récemment désigné pour siéger au Conseil électoral, nouvel organe politique de la Commission électorale nationale autonome (Cena).

Le second visage, c’est celui de Chabi Yves Kouaro qui va diriger le ministère de l’Enseignement secondaire. Mahougnon Kakpo lui passera service après trois ans et demi passés au gouvernement.

Au chapitre des maintiens, on citera d’abord ceux notables d’Abdoulaye Bio Tchané. Le portefeuille du ministre d’Etat se bonifie. ABT est désormais en charge, en plus du Développement, de la coordination de l’action gouvernementale. Ensuite, la promotion au rang de ministre d’Etat de l’argentier national Romuald Wadagni. Enfin, les autres postes d’envergure tels les Affaires étrangères, la Justice, le Travail et la Fonction publique, l’Agriculture, le Cadre de vie, le Numérique, les Sports, la Défense ou encore l’Enseignement supérieur ne changent pas de main.

 

Alain Orounla sort du gouvernement

Fait notable dans la nouvelle copie de Patrice Talon, le départ d’Alain Orounla remuant porte-parole du gouvernement connu pour sa verve pro-Talon et anti-opposants. Il quitte le gouvernement et aucune mention n’est d’ailleurs faite du portefeuille qu’il détenait. Pas de traces du ministère de la Communication dans la liste lue par le Secrétaire général du gouvernement. Au poste de porte-parole, officiera désormais une voix bien connue dans un rôle proche. Wilfried Léandre Houngbédji, directeur de la communication de la présidence depuis 2016 est promu Secrétaire général adjoint du gouvernement et porte-parole.

A lire également

LAISSEZ UN COMMENTAIRE