24 Mar

Le Bénin compte désormais cinq  cas confirmés d’infections au nouveau Coronavirus Covid-19  depuis ce 23 mars 2020. D’après le ministre de la santé, l’état des malades est stable. Pendant ce temps, les initiatives de sensibilisation se multiplient sur l’ensemble du territoire national. Les autorités politico-administratives se mobilisent aussi pour appeler les populations à respecter les mesures d’hygiène. 

Ainsi, à l’Assemblée nationale, avant toute entrée, toute personne (député, personnel ou visiteur) est tenue de se laver les mains. Même le président du parlement, Louis Vlavonou n’y échappe pas. C’est d’ailleurs la deuxième personnalité de l’Etat qui monte au créneau pour sensibiliser. Pour lui, il faut “conjuguer tous les efforts pour conjurer ce mal” car ce dernier “ne connaît ni le président de la République, ni le président de l’Assemblée nationale, ni les membres du gouvernement, ni les députés”.

Découvrez notre dossier sur le coronavirus 

Louis Vlavonou se désole que les forces de sécurité aient été mises à contribution pour disperser les foules le weekend écoulé. Le gouvernement à travers des mesures idoines de protection  avait interdit les rassemblements. Ces mesures doivent être respectées.

 

Le message de sensibilisation est aussi passé par le ministre de la décentralisation, Alassane Seidou. Les mesures de protection que sont le lavage des mains, le respect de la distance de sécurité sont en vigueur à la présidence de la République, dans les ministères. Il devrait en être de même pour les services.

 

Le lavage des mains obligatoire au collège

Dans les collèges et lycées, le lavage systématique des mains à l’eau et au savon est désormais obligatoire. Au collège d’enseignement général 1 de Lokossa, la mesure est effective. Personne ne déroge à l’usage des dispositifs installés à l’entrée et dans l’enceinte de l’établissement. Les sensibilisations des autorités en charge du CEG sont quasiment permanentes.

 

A lire également

LAISSEZ UN COMMENTAIRE