10 Juin

 

Le chapitre des élections communales se ferme. Les maires des 77 communes élus et désignés entrent en fonction. A l’issue de ces 4èmes élections communales, c’est le paysage politique béninois qui se métamorphose pour les 6 prochaines années.

Au terme de ces communales, trois partis vont désormais animer la vie politique au Bénin. Il s’agit des deux partis de la mouvance présidentielle, l’Union Progressiste (UP) et le Bloc Républicain (BR) et celui de l’opposition, Force cauris pour un Bénin émergent (FCBE). L’UDBN et le PRD, les deux autres qui étaient en lice n’ont pu obtenir de sièges dans les conseils communaux faute de représentativité nationale. Le critère éliminatoire des 10% des suffrages les frappés.

Communales 2020 : voici la liste des 77 maires

 

L’UP confirme sa suprématie

Majoritaire à l’Assemblée nationale avec 46 députés élus en 2019, l’UP a confirmé lors de ces communales sa position dominante. Le parti prend le contrôle de 41 communes dont les deux principales villes, Cotonou et Porto-Novo et la mégalopole Abomey-Calavi. L’autre parti de la majorité, le BR peut brandir Bohicon comme belle prise parmi ses 29 communes contrôlées.

En face FCBE seul contre deux n’a pu remporter que 7 mairies dont celle de la 3ème ville à statut particulier, Parakou. La victoire de l’ancien parti de Yayi Boni à Kandi, un chef-lieu de département n’est pas négligeable non plus. Mais est-ce suffisant dans la perspective de la présidentielle de 2021 ?

 

2021 en ligne de mire

Le seul parti d’opposition doit compter sur les concours de circonstance pour pouvoir être de la course en 2021. Ses 7 maires ne suffisent pas pour réunir les 16 parrainages d’élus (députés et ou maires) exigés par le code électoral pour tout candidat à la présidentielle. Et pour cause : FCBE est absente au parlement. L’Assemblée nationale reste la chasse gardée de l’UP et du BR qui avec ces résultats et sauf revirement spectaculaire, sont sûrs de présenter des candidats  à l’élection présidentielle de 2021.

 

Seulement 4 femmes maires

Sur les 77 édiles des communes, on retrouve juste 4 femmes. Soit un taux de féminisation de 5%. Elles sont à la tête des mairies d’Adja-Ouèrè et Toffo (contrôlées par le BR), de Kétou (UP) et Kandi (FCBE). Le taux de représentativité par parti est de 14.28% pour les FCBE, 6.89% pour le BR et de 2.43% pour l’UP.

 

Toute l’actualité sur les communales 2020

A lire également

LAISSEZ UN COMMENTAIRE