02 Juin

 

Cinq départements ont de nouveaux préfets nommés en conseil des ministres ce mercredi 2 juin 2021. Parmi les nouveaux préfets, Alain Orounla, ancien ministre de la communication et porte-parole du gouvernement, il prend la tête du département du Littoral.

C’est une nomination qui ne passe pas inaperçue au regard des commentaires ayant suivi son départ du gouvernement en même temps que la suppression du portefeuille de la Communication. Alain Orounla devient le nouveau préfet du Littoral. Le poste devenu vacant après le limogeage de Modeste Toboula était alors pris en charge par intérim par le préfet de l’Atlantique. L’ancien ministre de la Communication est donc promu à un nouveau poste, comme l’avait annoncé le président lors de ses explications sur le remaniement de son équipe.

Un autre poste vacant a été pourvu. Le département du Collines dont le tout premier préfet, Donatien Nonhouegnon, avait rendu l’âme en 2017 a un nouveau chef. Il s’agit de Saliou Odoubou, il était le conseiller technique juridique du ministre du tourisme, des arts et de la culture.

 

Une deuxième femme parmi les préfets

Les trois autres préfets vont remplacer des chefs de département en poste depuis 2016. Dans l’Alibori, Ahmed Bello Ky Samah va succéder à Mohamadou Moussa. Le Mono sera désormais dirigé par Dêdêgnon Bienvenu Milohin, jeune acteur politique membre du parti Moele (Mouvement des élites engagées pour l’émancipation du Bénin). Enfin, Marie Akpotrossou, enseignante de droit à l’Université de Parakou devient la deuxième femme parmi les 12 préfets du Bénin. Elle va diriger le département de l’Ouémé. Tous les autres préfets ont été confirmés dans leurs fonctions.

A lire également

LAISSEZ UN COMMENTAIRE