21 Août
Partager:

Comme annoncé depuis quelques semaines, l’Union Progressiste (UP) et le Parti du Renouveau Démocratique (PRD) ont fusionné pour donner naissance à une nouvelle formation politique qui renforce le camp présidentiel à moins de 5 mois des prochaines élections législatives.

C’est à Porto-Novo, fief historique de l’un des nouveaux alliés, le PRD, que la naissance du nouveau parti a été dévoilée ce dimanche 21 août par les leaders qui font désormais chemin ensemble.

L’UP et le PRD renaissent sous l’identité “l’Union Progressiste, le Renouveau”, une association traduite aussi dans le logo du parti qui reprend les couleurs des alliés et qui laisse transparaître l’attachement des uns et des autres à leurs attributs respectifs.

Adrien Houngbédji, président de l’ex-PRD, a d’ailleurs laissé entendre, qu’il ne s’agit pas d’une “absorption” de l’un par l’autre, une allusion moqueuse à la confusion du divorce de l’UDBN d’avec le Bloc Républicain la semaine dernière.

En fusionnant son parti avec l’UP, Adrien Houngbédji pose un acte politique inédit qu’il souligne lui-même, parlant d’un bris de tabou. Et de lancer fièrement au président de l’UP, le Renouveau, Joseph Djogbénou : “Jo, nous l’avons fait !”.

A noter que l’UP, le Renouveau a son siège à Porto-Novo. Son premier congrès ordinaire aura lieu après les élections législatives de janvier 2023. En attendant, le parti est dirigé des par des organes provisoires avec à leur tête, Joseph Djogbénou, président de l’ex-UP depuis mi-juillet après son retrait de la Cour constitutionnelle.

Partager:

A lire également

LAISSEZ UN COMMENTAIRE