21 Déc

Des colliers de protection. Des éléphants et des antilopes en portent dans les parcs nationaux du Bénin gérés par African Parks. L’Organisation non gouvernementale sud-africaine, partenaire du gouvernement béninois pour la gestion des parcs de la Pendjari et du W a achevé le 12 décembre 2020, une importante opération de pose de ces colliers aux animaux.

L’opération de pose de colliers satellitaires a duré près de trois semaines dans les deux parcs béninois. Elle aura permis d’identifier 25 éléphants et 14 antilopes des parcs Pendjari et W. “Les colliers satellitaires permettront aux équipes de suivre de près les mouvements des animaux et de collecter des informations utiles pour renforcer leur protection et réduire les conflits hommes-faune”, indique un communiqué de presse d’African Parks Network.

Les parcs de la Pendjari et du W font partie W-Arly-Pendjari (WAP) que se partagent le Bénin, le Niger et le Burkina Faso. Le complexe abrite la plus grande population d’éléphants d’Afrique de l’Ouest. 3.250 selon de récentes enquêtes. Mais les braconnages menacent cette population dont les parcs béninois abritent plus de la moitié.

Avec leurs colliers, les animaux ainsi identifiés bénéficieront d’un suivi efficace nécessaire aux gestionnaires pour disposer des informations précises sur la dynamique des populations des espèces et leurs menaces afin de renforcer les efforts de conservation.

Le ministre du Cadre de Vie et du Développement Durable a supervisé l’opération. “Nous prenons des mesures décisives et utilisons les outils les plus innovants en matière de conservation de la biodiversité pour assurer la gestion efficace de nos parcs, en améliorant leurs ressources pour le développement de l’écotourisme et l’accroissement des moyens de subsistance des communautés locales”, a déclaré José Didier Tonato.

L’initiative de la pose de colliers présenté comme la plus importante jamais réalisée par African Parks dans le complexe WAP a bénéficié du soutien financier de nombre d’organismes : l’UNESCO et The Elephant Crisis Fund, la Fondation Wyss, Wildcat Foundation, la FSOA, et National Geographic Society.

Lire aussi >> Le gouvernement confie la gestion du parc W Bénin à African Parks

A lire également

LAISSEZ UN COMMENTAIRE